APTHQ - Association des producteurs de tourbe horticole du Québec

  • FrançaisCette page n'est pas disponible pour l'instant.
  • EnglishThis page is unavailable right now.
  • EspañolLa página no está disponible temporalmente.

Les utilisations de la tourbe

Grâce à ses propriétés incomparables, la tourbe est utilisée en agriculture, horticulture et foresterie. La principale utilisation de la tourbe demeure en horticulture comme un support de culture.

En effet, la tourbe favorise la croissance des végétaux en aidant à la pénétration et au développement des racines, en augmentant l’effet tampon dans le sol et en freinant le lessivage des éléments nutritifs. Elle permet d’ameublir les sols argileux et d’augmenter l’infiltration d’eau, ce qui explique pourquoi de nombreux terreaux horticoles sont faits à base de tourbe.

La tourbe est toutefois une matière versatile qui peut être utile dans d’autres secteurs. Elle constitue, par exemple, un outil efficace en protection de l’environnement, en agissant comme matière absorbante ; elle sert aussi dans de nombreuses applications thérapeutiques et médicinales, elle est utilisée comme litière ou matériau de construction !

Absorbant écologique

La tourbe peut être utilisée comme absorbant lors de déversements d’hydrocarbures sur terre comme sur l’eau, car, en lui faisant subir un choc thermique, il est possible de la rendre hydrophobe (phénomène qui lui permet de ne plus absorber de l’eau, tout en continuant à absorber des hydrocarbures). Grâce à ses propriétés d’étanchéité, la tourbe peut repousser l’eau durant 48 h.

On peut donc utiliser la tourbe pour certains secteurs, comme les stations-service, le transport routier ou les services de pompiers. Produit développé au Québec : Natursorb

Agroenvironnement

Les technologies agroenvironnementales sont un secteur en émergence au Québec. C’est la convergence de ce secteur avec celui de la valorisation de la tourbe qui crée de nouvelles perspectives dans des domaines aussi divers que : la biofiltration, le compostage, l’agriculture et l’horticulture de pointe (ex : champignons Mycorhizes).

Le transport, le conditionnement des produits ou la restauration des tourbières sont autant de champs d’innovations faisant appel aux technologies les plus avancées.

Biofiltre (air)

Les procédés biologiques pour le traitement de l’air, en particulier la biofiltration, semblent constituer une avenue très appréciée de par son efficacité, son aspect environnemental et son moindre coût. Le processus de biofiltration consiste à faire transformer les molécules responsables des émissions d’odeurs et de gaz polluants (NH3, H2S, CH4, etc.) par les micro-organismes fixés sur un matériel filtrant tel que la tourbe. Ce type de biofiltre est utilisé pour traiter l’air des sites de compostage, des usines agro-alimentaires, etc.

Soins corporels

La tourbe peut être utilisée pour des soins corporels. Elle remplace avantageusement les enveloppements d’algues pour les personnes qui souffrent d’allergies aux fruits de mer.

Grâce à son important potentiel thermique, la boue de tourbe procure la détente recherchée en massothérapie et permet d’activer la circulation sanguine. Elle peut également être appliquée en thérapie locale, sous forme de cataplasmes pendant environ 15 minutes : une chaleur bénéfique sera ressentie après l'application. Les compresses de boue de tourbe constituent une thérapie puissante comparativement aux thérapies d’argile ou d’algues.

En plus d’être reconnues pour leurs effets physiques (comme les impacts de la température), les applications de boue de tourbe ont aussi été étudiées du point de vue biochimique et pharmacologique. Les substances humiques influencent les contractions spontanées des muscles et sont responsables de la vasodilatation. Cette activation de la circulation sanguine représente donc un impact médical indéniable pour traiter certaines conditions.

Fait notable : les enveloppements et les compresses de boue de tourbe permettent de retirer les bienfaits des oligo-éléments, vitamines, hydrates de carbone, polyphénols, lipides et de l’acide humique.


Traitement eaux usées

Les propriétés de la tourbe de sphaigne en font également un matériau de choix pour la biofiltration. Dans certains systèmes de filtration des eaux usées, tels que ceux développés par Premier Tech Aqua. La tourbe de sphaigne, matériau fibreux stable et très poreux, filtre et retient l'effluent qui y percole. Ceci favorise également la biodégradation des résidus contenus dans les eaux usées qui entrent en contact avec les micro-organismes dans le biofiltre.

Cette utilisation représente également une solution écologique à un problème qui peut, potentiellement, être dommageable pour l’environnement.

Le module de biofiltration contenant la tourbe assure le traitement biologique, la filtration et la rétention des polluants jusqu’à leur dégradation.